Notre grand voyage en Asie...

Parc national de Bandipur

05:16 , 13/03/2009, Mysore .. 1 commentaires .. Lien
Mots clefs :

Quelle opportunité ! Nous profitons de Jean-Michel et Delphine qui vivent en Inde depuis 3 ans pour découvrir le pays sous un autre jour. Ils nous emmènent dans le parc national de Bandipur, au sud de Mysore où Jean-Michel effectue des mesures pour son travail.

Il recherche une nouvelle technique pour déterminer les réserves en eau du sous-sol et l'influence de l'activité humaine sur la recharge des nappes phréatiques. Bastien et Lucie ont bien aimé planter des sondes dans la terre et mesurer la conductivité du sol, reflet de sa richesse en eau ( ouh la la ! ça devient compliqué !).

De notre côté nous avons apprécié d'avoir une image plus concrète du travail de Jean-Mi car vu de France, ce n'était pas facile à imaginer.

Et puis le parc national de Bandipur nous a offert son calme, qualité rare et recherchée, ici, en Inde.
Jean-Mi nous avait dit que nous avions de grandes chances d'y voir des éléphants. Déjà, depuis notre bivouac près de la guest-house en lisière de forêt, nous les entendions barrir … ça donne vraiment un charme particulier à la soirée !

Le lendemain soir, nous nous sommes postés près du point d'eau où les pachydermes viennent habituellement s'abreuver. Jean-Mi nous avait expliqué que les éléphants sont des animaux très curieux et que pour les empêcher d'ouvrir les vannes avec leur trompe, on dispose parfois du crottin près des vannes, car alors, ils n'y mettent pas leur nez. Encore une histoire qui n'était pas tombée dans l'oreille de sourds. A peine arrivés près du point d'eau, nos gardes forestiers en herbe ont vite préparé notre site d'observation : quelques branchages appuyés contre un tronc d'arbre pour nous camoufler … et plein de crottin savamment disposé sur ces branches pour nous protéger de l'éventuelle curiosité des éléphants à notre égard ! Il ne nous restait plus qu'à attendre. Mais un coup de fil de Jean-Mi nous a sauvé la mise. Les éléphants étaient quelques Km plus loin. Et là, pas besoin de ruse sophistiquée pour observer les pachydermes. Ils sont 6 (3 adultes et 3 petits) à brouter paisiblement à une dizaine de mètres de la route sans se soucier de leurs admirateurs. Nous montons sur le toit de Jolly Jumper pour mieux les admirer. C'est la première fois que nous voyons des éléphants sauvages.

Jean-Michel et Delphine ont eu encore plus de chance : ils ont vu également des ours.



Réponse à la photo mystère

03:13 , 13/03/2009, Mysore .. 1 commentaires .. Lien
Mots clefs :

Ah, cette fois personne n'a trouvé la bonne réponse !

Il s'agit en fait d'une fabrique de sucre. La canne à sucre est broyée pour en extraire le jus, puis celui-ci est chauffé durant 3 heures dans ces énormes marmites pour que le liquide s'évapore. Le sucre pur qui reste est alors coulé dans des moules où il refroidit pendant environ une heure ... et voilà une "tablette de sucre" pur canne !

 



Photo mystere

05:52 , 12/03/2009, Mysore .. 7 commentaires .. Lien
Mots clefs :

Lunch ? Qu'est ce qu'on vous sert ?

A vos commentaires !!!



Qui suis-je ?

Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Archives
Amis
Album photos

La carte des lieux visités







Rubriques

Infos pratiques
L itineraire prevu
Le camping car
Le coin des enfants
Les préparatifs
Nous contacter
Présentation

Derniers articles

C'est la fin .
Joly Jumper fatigue
Le roi est mort, vive le roi !
Une histoire de temps.
he ho ... eh oh ... ?

Menu

L'odyssée des Toqués
Les Chazel
http://mariejosee.zorrilla.free.fr
Chemins du monde
La tortue Sélène
La famille Roux autour du monde
Critiques littéraire
Famille Robin

Amis


Newsletter

Saisissez votre adresse email