Notre grand voyage en Asie...

Ting-Ting en Chine

06:41 , 23/10/2008, Erenhot .. 2 commentaires .. Lien
Mots clefs :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

  Et oui, nous y sommes ! L’empire du milieu nous a ouvert ses portes !

Nous nous inquiétions des maintes formalités à accomplir ; tous les bruits courent pour ceux qui veulent entrer en Chine avec leur véhicule …. Aurions nous à repasser le permis de conduire ? Jolly Jumper allait-il devoir subir un « contrôle technique » ? Une fouille approfondie ? (Aïe le Tariquet !). Allions nous devoir jeter toutes les denrées alimentaires ? … Que nenni, rien de tout cela ! Un soldat nous accompagne galamment d’un guichet à un autre où de charmantes « hôtesses » entrent nos coordonnées sur informatique. C’est à celle qui affiche le plus grand sourire, car, devant chacune, repose un tableau électronique grâce auquel les usagers leurs mettent ou leurs enlèvent des points ce qui fait s’éclairer ou s’éteindre des petites étoiles rouges devant elles ! Et puis tout nous est facilité par Ting-Ting, notre jeune guide chinoise (23 ans) qui va nous accompagner pendant toute la durée de notre séjour.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  D’emblée Ting-Ting craque pour les enfants et réciproquement. Il faut dire que la politique de l’enfant unique, rend cette espèce (les enfants) rare et précieuse ! Dans la rue, les gens nous arrêtent pour se faire prendre en photo avec eux. Souvent ils n’en ont vu qu’un et quand ils découvrent que nous en avons deux, c’est la véritable extase ! Lulu et Bastoun en star sous les flash…

(Les Perrin, vous feriez fureur…)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Premier choc, après le désert de Gobi, ses pistes et les grands espaces vierges de Mongolie (la Mongolie a la plus faible densité de population au monde : 0,5 hab/Km2), dès la frontière passée, c’est l’abondance. Des routes a 2X5 voies, des buildings, des magasins, des restaurants, des enseignes lumineuses, des étals regorgeant de produits que nous n’avons pas vus depuis trois mois, croulant sous les fruits et légumes, et du monde, du monde, du monde !

C’est immense ! D’accord je dis ça sans arrêt, mais là il y a une petite différence. Au Kirghizstan, en Mongolie, c’était immense de vide; là, c’est immense de plein. Pas très beau comme expression, mais tellement explicite !

Deuxième sujet d’étonnement : la difficulté pour se faire comprendre. Peu de Chinois parlent anglais et nous avons beau singer ce que l’on veut, (attention, à notre retour nous allons être imbattables au jeu des mimes) c’est l’incompréhension. Même des choses toutes simples comme faire le plein d’essence sont compliquées. C’est le premier pays que nous traversons, où les gens ne comprennent pas les mots « diesel » et « full » …Heureusement Ting Ting vole à notre secours.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dans les restos, Humm ! la cuisine chinoise…, nous faisons rapidement la connaissance de tout le monde car nous allons d’une table à l’autre pour voir ce que les gens mangent et montrer ce que nous voulons. Et puis après, valsent les baguettes ! Même dans Jolly Jumper nous avons relégué les fourchettes au fond du tiroir…

 

 

 

 

 

 



NI HAO !

06:38 , 23/10/2008, Erenhot .. 2 commentaires .. Lien
Mots clefs :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  Cherchez l’erreur



Traversée du désert de Gobi

10:20 , 13/10/2008, Erenhot .. 4 commentaires .. Lien
Mots clefs :

Nous voici donc partis pour la traversée du Gobi. Jusqu’à Choyr, pas de problème, c’est de l’asphalte. Pour la suite, ça se complique. On nous a annoncé de la piste jusqu’à Saynshand, puis de la piste avec des bancs de sable jusqu’à Zammin Uud, la frontière chinoise. A priori, peu de véhicules à deux roues motrices, et encore moins des 3,5 tonnes, ont fait cette dernière étape.

Premier imprévu : nous perdons nos coéquipiers dès le début de la piste. Il semblait pourtant n’y avoir qu’un seul chemin, mais en réalité, les pistes, même si elles toutes au même endroit, se croisent et s’entrecroisent. Nous sommes donc tous sur la « bonne piste », mais on ne se voit plus…Il faut dire que Jolly Jumper avance particulièrement doucement (20-30 Km/h). Notre équipe d’assistance monte alors sur le toit, fabrique des drapeaux…(Et oui, ici fini le confort du portable…Quand on n’en a besoin pour autre chose que « Allo chéri , Qu’est ce que je prends comme confiture ? », il n’y a pas de réseau…)  Mais finalement  nous nous retrouvons le lendemain soir à Saynshand. Dès lors, David et Julie et leur fourgon 4x4 dit « Raymond l’indestructible » vont nous chapeauter et nous suivre au pas de l’escargot (drôle d’expression « le pas de l’escargot ») afin de nous tirer d’une éventuelle mauvaise passe. Et puis nous avons emmené une équipe de désensablement motivée et entraînée. Dès le début de la piste, ils sont prêt à l’action, leur outil de travail à la main. Mais les kilomètres filent, point de sabla à l’horizon. Notre équipe de choc profite de chaque arrêt pour perfectionner sa technique de pelletage, mais à leur grand désespoir, et au grand soulagement des parents, ils en restent aux exercices d’entraînement. Jolly Jumper franchit les obstacles (peu à vrai dire) sans besoin d’assistance. Nous n’avons trouvé qu’un seul banc de sable. Et pour cause ! Nous nous sommes trompés de piste ! Nous avons emprunté l’ancienne piste. Petit détour de 11km, mais nous ne sommes plus à ça prêt. Finalement nous ne serons jamais comment était la piste et nous ne verrons jamais (faut il dire jamais !) les dunes du désert de Gobi, mais c’est peut-être cette erreur de navigation (même le GPS ne savait plus trop où il en était) qui nous a permis d’arriver à bon port ! Et en plus juste à temps pour envoyer un petit mail de bon anniversaire à mon papa. Elle est pas belle la vie !

 

Un grand merci à David et Julie pour avoir suivi avec patience la lente trace hésitante, mais victorieuse, de Jolly Jumper.

 

 

 



Qui suis-je ?

Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Archives
Amis
Album photos

La carte des lieux visités







Rubriques

Infos pratiques
L itineraire prevu
Le camping car
Le coin des enfants
Les préparatifs
Nous contacter
Présentation

Derniers articles

C'est la fin .
Joly Jumper fatigue
Le roi est mort, vive le roi !
Une histoire de temps.
he ho ... eh oh ... ?

Menu

L'odyssée des Toqués
Les Chazel
http://mariejosee.zorrilla.free.fr
Chemins du monde
La tortue Sélène
La famille Roux autour du monde
Critiques littéraire
Famille Robin

Amis


Newsletter

Saisissez votre adresse email